Skip to main content

Depuis fin 2018, je suis passé en freelance full time sur le design graphique, puis à la fin 2019 sur la conception d’interface digitale. Si tu es toi aussi freelance, j’espère que cet article pourra t’aider un peu à y voir plus clair pour peut-être te (re)motiver, reprendre confiance en toi ou simplement savoir ce qu’implique la vie de freelance.

Je n’ai pas encore l’habitude d’écrire sur le sujet, ou sur n’importer quel autre sujet d’ailleurs. Evidemment, je pense que tu trouveras ces conseils un peu partout sur le web. J’aimerai tout de même, à travers cet article, te transmettre quelques tips et te faire gagner du temps sur ton job de freelance.

C’est en effet difficile quand tu es freelance de réussir à trouver de la ressource concrète et de savoir ce que tu dois faire, comment tu dois le faire et pourquoi tu dois le faire.

Ce que j’ai appris depuis 3 ans ?

Chercher à être simple

Quand tu commences, tu cherches à partir dans tous les sens et à vouloir faire pleins de trucs, notamment au niveau des outils. Arrêtes tout de suite, ça ne sert à rien. Il faut que tu cherches à rester simple.

Ne pars pas dans tous les sens en voulant utiliser 1000 applications ou logiciels. Pour commencer la gestion de ton activité de freelance, tu peux prendre un google sheet, ça suffit. Je te le garanties, pour commencer c’est l’idéal. Tu vas pouvoir gérer tes clients, gérer tes projets, générer des documents (facture, devis), suivre ta trésorerie facilement.

Pour le coup, après 3 ans d’activité, j’ai exporté toute mon activité sur Notion sauf pour l’aspect financier que je continue de suivre sur mon google sheet.

Etre authentique & honnête

Ne cherches pas à vouloir paraître plus grand que tu ne l’aies, reste toi-même. Il ne faut pas avoir peur de ce que tu ne sais pas faire et il faut le dire. Il faut que tu sois honnête avec ton interlocuteur en lui signifiant que tu ne maitrises pas telle ou telle technologie ou que tu as besoin de temps pour avancer sur le projet. Le risque de ne pas être honnête est de mal vivre la mission et de perdre ton épanouissement dans ton job de freelance.

N’aies pas peur de dire non ou de refuser de faire quelque chose si c’est contre tes principes ou contre-productif pour la mission. Evidemment l’intérêt de dire non est d’expliquer la raison du refus. Il faut que tu exposes pourquoi tu refuses de faire une tâche, et ce que cela implique sur le reste du projet.

Je pense qu’un client cherche d’abord à avoir une relation avec un freelance et moins une relation de subordination. Il comprendra aisément ton refus si ce dernier est bien présenté. Votre relation n’en sera que plus forte.

Prendre son temps et prendre du recul pour faire les choses bien

Tu as le temps. Avances pas à pas et ne cherches pas à aller trop vite, tu vas perdre plus de temps qu’autre chose. Prends le temps de faire les choses, d’analyser, de comprendre, de partir et d’y revenir quelques jours plus tard pour voir comment ton cerveau analyse la chose.

N’hésites vraiment pas à prendre le temps qu’il faut pour finir une tâche ou réfléchir à un process. Même si cela te paraît futile ou inutile, certaines choses vont forcément apparaître et cela te permettra de mettre en évidence certaines choses ou ne pas oublier certains aspects.

Faire des pauses et prendre des vacances

Un conseil qui s’inscrit dans la droite lignée de ce que je disais juste avant : fais des pauses et prends des vacances non d’une pipe. Tu vas en avoir. C’est un peu un conseil de vieux con… Mais tu n’es pas en train de courir un sprint, tu t’es lancé dans un marathon. Pour ne pas te cramer direct et conserver tes forces, tu dois faire des pauses.

Evidemment, je ne te dis d’arrêter de penser à ton travail du jour au lendemain, ce n’est pas possible. Mais prends le temps d’aller faire d’autres trucs pour t’aérer l’esprit et tes idées créatives reviendront de plus belles.

Continuer à se documenter, lire et se former

La connaissance reste la porte de l’indépendance. Je te conseille fortement de continuer à te former et prendre du temps pour acquérir de nouvelles compétences. C’est un aspect de mon travail que j’ai trop longtemps négligé et que je regrettes maintenant. Nos jobs de designer ou de graphistes évoluent sans cesse.

Ce que je peux te conseiller, c’est d’avoir une routine quotidienne où tu vas regarder des artistes ou designers qui t’inspirent pour voir ce qu’ils font, de nourrir ton oeil constamment et d’être à l’affut des dernières nouveautés avec des alertes, newsletters, workshop, etc.

Etre rigoureux & persévérant (le travail quoi)

Faire, faire et refaire. Ouais je sais, c’est pas vraiment fancy comme conseil. Je suis un peu comme Jacques Brel, je ne crois pas tellement au talent. Oui, il y a des gens qui ont plus de facilités que d’autres. Ces gens là exploitent leurs facilités en faisant et refaisant pour avoir le geste parfait, sans erreur. Je pense d’ailleurs que le vrai talent est dans la volonté de faire et refaire et de chercher à aller toujours plus loin que ce l’on croit possible.

Guigz

Guigz

Hello, je m'appelle Guillem. Je suis designer d'interface depuis 2018 en freelance. Je suis aussi Entrepreneur et Mentor sur la conception web.

Laisser un commentaire